Le divorce par consentement mutuel: une procédure de plus en plus utilisée

Tandis que certains croient encore au véritable amour, et aux fameuses « fins heureuses », la réalité est toute autre. Ceux qui travaillent dans le domaine du droit de la famille et du patrimoine savent bien des choses, puisqu’ils sont plus proches des situations complexes. Les cas de divorce sont nombreux, et on dirait même qu’il y en a beaucoup plus aujourd’hui. Il faut bien sûr noter que plusieurs raisons empêchent souvent certains conjoints de demander le divorce: d’un côté, ce sont les enfants pour ce qui en ont, mais de l’autre côté c’est la somme à dépenser. A ce dernier critère s’associe la lenteur de la procédure, car il faut des audiences, l’approbation du juge, etc. Depuis 2017, le divorce par consentement mutuel a fait discrètement son bout de chemin, et se trouve être aujourd’hui sollicité pour la majorité des cas en France.

divorce

Gain de temps et d’argent

Pour divorcer avec ce système, cela ne vou prendra que quelques heures. Les coinjoints présentent leur avocat respectif, ceux-ci s’assurent que le divorce est consenti librement par les deux parties, et le contrat est établie sans même la présence des époux. Après cela, le divorce est prononcée. C’est fini les longues attentes, les grosses sommes à dépenser, et le stress.
En France, on compte 55% des divorces établis par ce canal très simple, car depuis 2017 le juge n’intervient pas dans cette procédure .